Kergloff

Actualités

Notre doyen, Yves Monfort, nous a quitté

(extrait du bulletin municipal de septembre 2008)
Notre doyen, Yves MONFORT, nous a quitté le 19 juin, il avait fêté ses 99 ans en février dernier.

Il était né à Plounévézel le 6 février 1915 de parents agriculteurs. Il a vécu dans son petit village de Poulbos jusqu'à ses 21 ans avant d'entrer au régiment pendant 4 ans. Pendant la guerre, Yves Monfort est envoyé à la frontière belge avec le 46 ème régiment de la Tourd'Auvergne. Blessé très rapidement, il sera évacué 2 jours avant que le régiment entier ne soit fait prisonnier en Allemagne.
   A sa sortie de l'hôpital, Yves quitte Fontainebleau pour fuir les allemands qui arrivent à Paris. Il gagne Limoges à pied à travers champs. La situation là-bas est très difficile : « nous étions mitraillés 7 fois par jour ; là, j'ai su ce qu'était la guerre ».
   De Limoges, Yves continue à fuir les Allemands, cette fois en train direction Bordeaux. Il arrivera sur place 2 heures avant les troupes allemandes ! Puis il passe en zone libre au pied des Pyrénées pendant 2 mois avant de réussir à rentrer chez lui à Plounévézel.
   Au débarquement, Yves entre dans la Résistance dans le bataillon de la Tour d'Auvergne. La mission de ce bataillon est de traquer les Allemands qui se cachent encore dans la région après le passage des forces alliées.
   Après la guerre, en 1946, il épouse Louise Blaize et le couple s'installe à Goasnergas en 1949 pour y reprendre la ferme familiale. Il y a, à l'époque, dans ce village de Goasnergas, 6 fermes en plus de la leur :
     Celle de Jean-Louis Huitorel et de son épouse Jeanne-Louise Richard qui ont 4 enfants ;
     Celle de Pierre Guyader et de son épouse Joséphine Le Dren qui ont 2 enfants ;
     Celle de Etienne Cadiou et de son épouse Nathalie Blaize qui ont 5 enfants ;
     Celle de Guillaume Le Bec et de son épouse Françoise Lostanlen qui ont 1 enfant ;
     Celle de Louis Le Bec qui a épousé Joséphine Le Dren à la mort de Pierre Guyader ;
     Et enfin, la seule ferme qui existe encore aujourd'hui est celle de Pierre Coroller et de son épouse Marie Le Bail qui ont eu 2 enfants.
   Yves Monfort et son épouse passeront ainsi toute leur vie à Goasnergas et auront 3 enfants : Marie-Claire, Bruno et Monique.
   Yves a profité de sa retraite pour s'adonner à sa grande passion : le jardinage, il possédait en effet  un grand jardin ainsi qu'un champ et un verger qu'il cultivait toujours.

Retourner à la liste

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Lettre d'information