Kergloff

Notre-dame de Bon-secours

Notre-Dame de Bon-Secours.

Cette chapelle a été construite au début du XIXe siècle sur le même modèle que les autres chapelles de la région : un plan rectangulaire des plus simples avec lambris en berceau.

Comme bien d'autres édifices du même type, dans le courant du XXe  siècle, en raison de l'exode rural, qui vide peu à peu les campagnes, et le déclin de la pratique religieuse, surtout après 1950, elle est peu à peu abandonnée.
Très vite pourtant, un crépi posé sur les murs extérieurs assure la conservation de l'édifice. De même, la charpente,
endommagée par la chute d'arbres lors de la tempête de 1987, est restaurée.
A la fin des années 1990, une poignée de passionnés reprend le flambeau. Les recettes du pardon, relancé pour l'occasion, et les bénéfices de la vente du pain fabriqué par quelques bénévoles s'ajoutent aux subventions de la région, du département et de la DRAC. la toiture est refaite, le crépi posé dans les années 1950 retiré rendant ainsi apparent le bel appareillage d'origine, l'intérieur de l'édifice balayé à la chaux...

Elle est désormais comme neuve et accueille chaque année une messe, le jour du pardon
le deuxième dimanche de juillet.
 

 

 

Haut page

Augmenter la taille des caractèresréduire la taille des caractèresenvoyer à un amiimprimer la pageS'abonner au flux rssPartager cette information

Lettre d'information